Dionaea  muscipula

 

Description

  Dionaea muscipula est une plante vivace herbacée possédant des racines noires qui peuvent mesurer jusqu'à 15 cm de long. Elles sont issues d'un "pseudo bulbe" qui est en fait un petit rhizome. Les feuilles vertes mesurent jusqu’à 12 cm de long et se terminent par un piège ressemblant à des mâchoires ou à un piège à loups qui peut atteindre 5 cm de longueur . Les mâchoires sont bordées de poils durs pouvant atteindre 6 mm de long. De nombreuses fleurs blanches sont produites au printemps sur des hampes florales de 30 à 40cm de haut . Il existe beaucoup de variations au niveau de la couleur et des formes des pièges. Certains pièges peuvent être entièrement verts alors que d'autres seront rouges . De même, il existe des feuilles prostrées, érigées, larges...L'exposition au soleil et la température semblent être des éléments déterminants dans ces variations. Occasionnellement, un stimulus inconnu produit des plantules végétatifs sur les hampes florale. On peut les enlever de l'inflorescence car ils possèdent des racines et les cultiver comme les autres plantes. Ce procédé est connu sous le nom d'apomixie végétative.

 


Capture 

Une zone périphérique, située sous les dents, produit à l'aide de petites glandes des glucides (nectar) qui semblent attirer les insectes. Sur chacun des 2 lobes, nous trouverons des petits poils sensitifs (3 de chaque côté) qui vont provoquer la fermeture du piège lorsqu'un insecte touchera deux poils différents en moins de 20 à 40 secondes d'écart. Ceci pour éviter que la pluie ou un débris ne fasse fonctionner le piège pour rien. La fermeture est très rapide (1/30 ème de seconde environ), mais dans un premier temps elle n'est pas complète. Les poils extérieurs s'entrecroisent en empêchent simplement l'insecte se s'échapper. Se sentant prisonnier l'insecte se débat et actionne à nouveau les poils sensitifs ce qui va provoquer la fermeture complète. En fonction de la chaleur et de la lumière, ce processus peut être très rapide.

 


Digestion

Une glande  spécialisée va produire des enzymes digestifs Les enzymes excrétées sont constituées de protéases, de phosphatases, de nucléase et d’amylase (Scala et al. 1969 ; Robins et Juniper 1980) qui vont digérer les parties molles des insectes . Après une semaine environ, le piège va se ré ouvrir et laisser apparaitre la chitine de l'insecte, trop dure pour être assimilée . Sous l'effet du vent ou de la pluie celle-ci finira par tomber rendant ainsi le piège à nouveau opérationnel. Chaque piège ne peut "fonctionner" que trois ou quatre fois dans la saison . Après il ne se ré ouvre plus et finit par se nécroser, c'est un phénomène normal. La plante ayant absorbée des nutriments, elle produira de nouveaux pièges...

 

 


 | Accueil | Plantes disponibles | Graines disponibles | Echange | Vidéos | Collection | Contact |